les bons réflexes pour de bons yeux

Les bonnes pratiques de vision pour la lecture

Si la vision a le moindre défaut, nous sommes fortement tentés de faire fonctionner incorrectement les yeux et l’esprit en lisant.

Être captivé par le texte

L’intérêt pour le sujet de notre lecture intensifie notre tendance à en connaitre la finalité.

Nous sommes si avides de voir le plus grand nombre de caractères d’impression dans le laps de temps le plus court possible

que nous négligeons entièrement les moyens naturels et normaux d’atteindre
ce but.

Le fonctionnement incorrect devient une habitude et notre vision s’altère encore davantage.

Savourer ses lectures en détente

Il faut inhiber les manifestations de notre impatience et de notre gloutonnerie intellectuelle.

La relaxation constitue l’un des principaux moyens d’atteindre notre but,

But de la lecture

Outre le but premier de la lecture (apprentissage, loisir…)

Le but induit de la lecture est d’arriver à voir le plus possible de caractères imprimés

dans le plus court espace de temps,

avec le minimum de fatigue

et le maximum d’efficacité intellectuelle.





Par conséquent, en inhibant les manifestations de notre impatience et de
notre avidité,

Nous ne faisons que procurer à nos yeux et à l’esprit la relaxation dont ils ont besoin

Relaxation lecture : Mode d’emploi

Pour fournir aux yeux et à l’esprit la relaxation convenable pendant la lecture, nous devons adopter les simples règles suivantes :

1/ Pauses et de visualisations

  • Fermez les yeux une ou deux secondes à la fin de chaque phrase ou période, ou de deux en deux phrases.
  • Mettez-vous en état de détente, fermez les yeux et représentez-vous visuellement le dernier mot lu et le signe de ponctuation suivant.
  • Ouvrez à nouveau les yeux, jetez d’abord un regard sur ce mot évoqué et le signe de ponctuation. Ils vous paraîtront nettement plus distincts que la première fois que vous les avez lus.
  • Puis passez à la période suivante.

2/ Pauses “Palming”

  • À la fin de chaque page, ou toutes les deux pages, interrompez votre lecture 2/3 minutes pour une séance de palming.

Pour des gens avides d’arriver au but, cela paraîtra un ennui intolérable mais ils faut prendre conscience que ces interruptions les mèneront plus aisément et plus rapidement but final,

3/ Pauses “Sunning”

  • Par jours de beaux temps , faites de l’insolation sur les yeux fermés avant vos pauses de palming,
  • et de nouveau sur les yeux fermés après le palming.

S’il n’y a pas de soleil, baignez les yeux à la lumière d’une forte lampe électrique.

4/ Pauses en vision éloignée

Lecture en intérieur :

En lisant assis, arrangez-vous de manière à voir un calendrier

ou tout autre spécimen familier d’écriture imprimée en gros caractères

accroché à une paroi éloignée.

  • Régulièrement (en fin de page et de chapitre), levez les yeux de votre livre et jetez un coup d’œil analytique sur les grands chiffres ou lettres.

Si vous lisez à la lumière du jour, regardez quelquefois par la fenêtre dans le lointain.

5/ Pauses mémoire & imagination

La mémoire et l’imagination peuvent être mises au service d’une meilleure lecture.

  • Interrompez votre lecture de temps en temps,
  • Fermez les yeux et évoquez dans votre mémoire une lettre ou un mot que vous venez de regarder.

Contemplez-le avec le regard de l’imagination, en observant le fond de blancheur qui l’entoure et qu’il renferme.

Ensuite, représentez-vous la blancheur de ce fond comme plus intense que vous ne l’avez vue réellement.

  • Ouvrez les yeux, contemplez le fond blanc autour et à l’intérieur des lettres réelles et tâchez de le voir aussi blanc que vous l’avez imaginé les yeux fermés.
  • Fermez les yeux une fois de plus et recommencez.

Après avoir répété deux ou trois fois cet exercice, faites une petite séance de palming

et continuez votre lecture.





Variante :

  • Fermez les yeux, évoquez une lettre que vous venez de voir,
  • Saisissez en imagination une plume et posez une tache de noirceur plus intense au sommet et à la base de la lettre ou sur chacun de ses côtés.

Portez votre attention alternativement une demi-douzaine de fois d’une tache à l’autre

  • Ouvrez les yeux et imaginez que vous voyez sur la lettre réelle des taches plus intensément noires

faites aussi un shifting semblable de l’une à l’autre.

Répétez ce procédé plusieurs fois et continuez votre lecture.

6/ Facilitation de la lecture pour les presbytes

Les presbytes peuvent faciliter leur lecture en regardant sans effort des textes imprimés en très petits caractères, et surtout les espaces blancs entre les lignes.

Les avantages de cet exercice ne sont pas réservés aux seules personnes dont la vue baisse.

Quiconque éprouve quelque difficulté à lire pourra tirer profit de ce procédé au début d’une période d’étude ou à certains moments durant cette période.





Téléchargez gratuitement mon livre :

“Les 9 étapes essentielles pour bien voir sans lunettes”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :