les bons réflexes pour de bons yeux

Adoptez les bons gestes qui facilitent votre lecture

Après avoir vu les techniques de relaxation qui doivent précéder et interrompre toute séance de lecture.

Voyons les bons gestes à adopter pour lire :

La tension, L’attention mal dirigée et le regard fixe constituent les grands ennemis d’une vision normale.

Respiration et clignements

  • Ne retenez pas longtemps la respiration et ne laissez pas longtemps les paupières rigides et immobiles.
  • Clignez fréquemment et respirez régulièrement, doucement et à fond.

Mouvement du regard

  • Ne regardez pas fixement et n’essayez pas de voir également bien chaque portion d’une ligne ou une phrase entière à la fois.

Maintenez les yeux et l’attention en mouvement continuel

  • Faites courir les yeux continuellement et rapidement de gauche à droite dans l’espace blanc juste au-dessous de la ligne imprimée que vous lisez.

Les mots et les lettres seront ainsi saisis entre une succession de petits déplacements
des yeux, ou oscillations courtes.





Au début, cette technique de lecture par mouvements rapides des yeux dans les espaces blancs séparant les lignes peut paraître quelque peu déconcertante.

Mais au bout de quelque temps, vous découvrirez qu’elle favorise notablement une lecture claire et sans effort.

Les lettres et les mots, pris au vol pour ainsi dire, sont plus aisément visibles que s’ils sont comme immobilisés par le regard fixe,

plus facilement aussi si on les considère comme des interruptions dans un fond blanc uni, plutôt que comme des objets existant par eux-mêmes et attendant d’être déchiffrés.

Attitude détendue

Ne froncez pas les sourcils en lisant.

Le froncement des sourcils est un symptôme de tension neuro-musculaire :

  • produit dans et autour des yeux
  • par la mauvaise direction de l’attention
  • et par l’effort pour voir.

Grâce à la relaxation dynamique et au fonctionnement normal,

l’habitude de froncer les sourcils se perdra d’elle-même,





Sa disparition peut être accélérée et les tensions physiques et mentales soulagées en exécutant l’exercice suivant :

Exercice d’inhibition :

Au milieu de votre lecture,

  • Tournez soudainement en rond sur vous-même en observant les tics de vos muscles faciaux.
  • Puis fermez les yeux un moment,
  • mettez-vous en état de détente
  • et relâchez les sourcils au besoin

Paupières détendues

Ne fermez pas les paupières à demi quand vous lisez.

Même si cette contraction a un but !

Pourquoi plissons nous les yeux pour mieux voir?

En fermant les paupières à demi, vous réduisez les dimensions du champ visuel normal

et par là même vous éliminez des stimulus, cause de distraction,

ainsi que la lumière diffuse que les yeux reçoivent des régions de la page qu’ils ne regardent pas.





Mais le rétrécissement de la fente palpébrale exige un effort musculaire continuel.

Cet effort accroît la tension dans et autour des yeux et a pour effet une augmentation des tensions psychiques.





Regarder entre les paupières demi-closes constitue sans doute un moyen d’amélioration
immédiate de la vue,

mais cela va se payer à l’avenir, car elle ne peut être obtenue qu’au prix élevé d’un accroissement de tension et de fatigue et d’une altération progressive ultérieure de la puissance visuelle.

Il est donc très important de trouver une méthode qui corrige cette tendance néfaste.

La relaxation consciente des paupières, de sorte qu’elles restent détendues avec une ouverture normale, ne suffira pas ;

Elle peut même aggraver l’état de la vue, de sorte que, par simple défense
naturelle, nous retomberions dans notre mauvaise habitude ancienne.

Heureusement, il existe une méthode mécanique très simple pour obtenir l’effet recherché par la semi-occlusion des paupières.

Méthode & Astuce

Au lieu de supprimer les distractions et l’éclairage inutile dans l’oeil récepteur,

nous les supprimons à la source, sur la page imprimée.

Tout ce dont on a besoin, c’est une feuille de papier noir épais, une règle et un cutter (ou lame tranchante).

  • Taillez dans le papier noir de quoi couvrir une demi-page ordinaire d’écriture imprimée.
  • Au milieu de celle-ci, découpez une rainure

un peu plus longue que la ligne écrite ordinaire et assez large pour englober deux lignes d’écriture

( La largeur de la rainure peut être variable selon les goûts individuels et selon les dimensions des caractères imprimés.

N’hésitez donc pas à fabriquer plusieurs formats sur le même principe. )

Il existe dans le commerce des bandeaux de lecture à l’attention,

https://www.easytis.com/fr/tts/2856-fenetre-de-lecture.html

https://www.hoptoys.fr/l-aider-dans-son-apprentissage-de-la-lecture/la-regle-de-lecture-lot-de-10-p-2628.html

Toutefois la hauteur de l’ouverture ne permet la visualisation que d’une ligne à la fois.





Utilisation :

Quand tout est prêt,

  • Appliquez le papier noir sur la page,

le bord inférieur de la rainure étant placé à quelques millimètres au-dessus de la ligne à lire.

  • Arrivés au bout de lecture de cette ligne, déplacez la rainure vers la ligne suivante et continuez ainsi.

Ce petit truc des plus simples sera utile à tous ceux qui éprouvent quelques difficultés visuelle à la lecture.

Pour ceux qui présentent des opacités de cornée ou autres, ce procédé peut doubler la clarté de leur lecture et cela avec les paupières entièrement ouvertes et relâchées.

Comment et pourquoi ça marche?

  • La lecture à travers une rainure facilite la technique appliquée contre le regard fixe :

Le va-et-vient rapide du regard le long de l’espace blanc sous la ligne imprimée.

  • Le bord rectiligne du papier noir permet de lire aisément et sans effort.
  • Le fait d’imaginer les espaces blancs entre les lignes comme plus blancs qu’en réalité est facilitée quand ces espaces blancs sont vus (et évoqués dans la mémoire) en contraste avec leur cadre noir.
  • L’habitude de chercher à voir simultanément avec une égale précision trop de caractères imprimés peut être corrigée rapidement par l’usage d’une petite rainure longue de deux centimètres.

Avec une telle rainure, on ne pourra voir d’une ligne donnée que la portion enregistrée l’oeil;

et le changement rapide du regard à l’intérieur de cet espace limité (shifting) permet la fixation centrale.





La lecture au moyen de cet artifice paraîtra plutôt exaspérante, du moins au début.

Mais il faut garder en tête que

Cette méthode nous permet à la longue de retrouver les bonnes habitudes de vision.





Téléchargez gratuitement mon livre :

“Les 9 étapes essentielles pour bien voir sans lunettes”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :