les bons réflexes pour de bons yeux

Respiration normale et anormale

Des psychologues expérimentaux ont constaté une corrélation assez constante entre l’état de l’attention et les modifications de rythme et d’amplitude de la respiration.

En termes plus simples, ils ont constaté que lorsque nous fixons quelque chose attentivement, nous avons la tendance soit de retenir la respiration durant plusieurs secondes d’un seul effort,

soit, si nous respirons, de respirer plus superficiellement que d’habitude.

Pourquoi ?

La cause en est due au fait qu’en essayant de concentrer l’attention, nous trouvons que les bruits et sensations de mouvement musculaire associés à la respiration constituent une source de distraction.

Nous cherchons à supprimer ces distractions, soit en respirant plus superficiellement, soit en suspendant entièrement la respiration pendant un laps de temps assez prolongé.





Dans leur effort intensif pour voir, les personnes dont la vision est défectueuse tendront à exagérer extrêmement cette intervention normale de la respiration.

Beaucoup d’entre elles, en portant fortement leur attention sur quelque chose qu’elles sont anxieuses de bien voir, se comportent presque comme des apnéistes chevronnés et suspendent leur respiration un temps incroyablement long.





Conséquences :

La vision dépend beaucoup d’une bonne circulation, et la circulation n’est bonne que si l’afflux de sang est suffisant et de bonne qualité.

  • Le volume de la circulation sanguine dans les yeux et autour d’eux peut être augmenté par les procédés de la relaxation passive et dynamique.
Relaxation passive : Le Palming
Relaxation active : Clignement des yeux
  • La qualité du sang peut être améliorée en apprenant à respirer consciemment, même dans les moments d’attention soutenue.
Respirez!




Conscience :

Pour corriger des habitudes vicieuses de respiration, la première chose est d’abord de s’apercevoir qu’elles sont anormales.

Soyez bien persuadés que chez les personnes de vue défectueuse, il existe une corrélation régulière entre la vue attentive et l’intervention nuisible et sans nécessité d’une respiration anormale.

*

Bien enracinée dans le subconscient, cette pensée surgira périodiquement dans la conscience, et si cette conscience a lieu au moment où vous portez fortement votre attention sur quelque chose, il y a beaucoup de chances que vous vous prendrez sur le fait, en train de vous comporter comme un pêcheur de perles à dix brasses sous la surface de la mer.

**

Mais vous n’êtes pas pêcheur de perles, et l’élément où vous vivez n’est pas l’eau, mais l’air vivifiant.





Exercice :

Remplissez vos poumons d’air, non violemment comme si vous pratiquiez des exercices de respiration profonde, mais avec aisance et sans effort, l’expiration succédant à l’inspiration en un rythme normal.

Tout en respirant de cette façon, continuez à porter votre attention sur la chose que vous désirez bien voir.

Après quelques exercices, vous trouverez qu’avec une respiration normale, ou même légèrement plus profonde que d’habitude, votre attention peut se concentrer tout aussi bien et même plus fortement qu’en respirant comme un pêcheur de perles.





Effets :

En peu de temps, vous constaterez qu’une respiration normale, quand l’attention est fixée, est devenue un phénomène habituel et automatique.

Toute amélioration dans la qualité du sang en circulation se répercute aussitôt sous forme d’une meilleure vision

Quand, à l’aide de la relaxation, le volume de la circulation s’est aussi augmenté, la vision en deviendra encore meilleure.





Expérience :

Quand vous lisez, faites une profonde inspiration suivie d’expiration. Au moment où l’air est expiré, vous remarquerez que les lettres imprimées devant vos yeux deviennent nettement plus visibles, plus noires et plus distinctes.

Ce renforcement temporaire de la vision est dû à une légère hyperémie momentanée dans la tête et cette hyperémie à son tour est due à la légère constriction des veines du cou causée par l’expiration.

Les yeux et leurs alentours disposent d’un appoint de sang supplémentaire, d’où il résulte que l’appareil sensitif travaille plus efficacement et que l’esprit est placé dans de meilleures conditions pour exercer sa fonction de perception et de vue.

Conclusion :

Respirez !!

Source : https://latelierducoach.wordpress.com/2014/10/13/respire/




Ne bloquez pas votre respiration, ayez une respiration fluide et profonde. Cela participera à vous détendre en général et vos yeux suivront le chemin !





Une fois que vous aurez retrouvé la conscience de votre respiration naturelle dans toutes les situations, y compris dans votre concentration.

Vous pouvez, si vous le souhaitez, vous intéresser à d’autres méthodes de respiration

Comme la cohérence cardiaque :

Source : https://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=la-coherence-cardiaque




Ou encore la méthode Wim Hof :

Source : https://www.my-pharma.info/medecines-alternatives/methode-wim-hof/




A vous de jouer !







Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :