les bons réflexes pour de bons yeux

Expérimentez la calligraphie imaginaire et corporelle

Exercice de nosewriting n°2

Maintenant que vous connaissez les bienfaits et le principe de l’exercice de nosewriting,

le nosewriting (dessin imaginaire au crayon de nez)

Allons plus loin dans l’imagination et le mouvement





En tournant la tête doucement d’une épaule à l’autre,

Tracez un grand signe de l’infini

Repassez-le une douzaine de fois

En suivant bien les lignes du regard intérieur, qui voyage avec le crayon imaginaire.





Après avoir bien détendu votre cou, vos yeux et votre esprit,

Jetez votre feuille de papier griffonnée

ou effacez la craie avec un torchon.





Essayez encore une fois le tableau noir imaginaire (si vous souhaitez écrire à la craie)

ou préparez une autre feuille de papier blanc

Écriture imaginaire

Fermez les yeux

et commencez par écrire votre signature avec votre crayon de nez  

Il se peut que votre tête et votre cou peuvent bouger par saccades,

cette signature pourra alors ressembler à celle d’un alcoolique illettré ;

mais l’exercice donne la perfection !

Prenez une autre feuille et recommencez.





Après avoir dessiner votre signature 4 ou 5 fois,

Écrivez n’importe quel mot ou phrase qui vous vienne à l’esprit.





Explications et but de l’exercice :

L’esprit et le corps forment un tout.

Par conséquent, les processus mentaux du souvenir et de l’imagination

sont facilités par l’exécution de mouvements corporels que nous effectuons pour dessiner les objets de notre pensée





Astuce : Parler en dessinant

L’aide du corps peut aussi être effectuée par la parole, quand vous vous rappelez une lettre ou l’imaginez, formez-en le son avec les lèvres, même à haute voix.

Le mot formulé est associé si intimement à tous les processus de pensée

que tout mouvement familier de la bouche et des cordes vocales tend automatiquement à évoquer une image de l’objet représenté par le son articulé qui résulte de ce mouvement.

Par conséquent, il est toujours plus facile de voir ce qu’on lit si l’on prononce les mots à haute voix.

Ceux pour qui la lecture est difficile

Les gens pour qui la lecture est chose nouvelle ou une tâche peu fréquente et difficile, réalisent ce fait instinctivement :

Pour aiguiser leur vision des symboles écrits qui leur sont peu familiers,

ils lisent habituellement à haute voix.

Les personnes de vue défectueuse sont ramenées, pour ainsi dire, par leur infirmité au rang d’élèves.

Si grande que soit leur instruction, elles sont devenues comme des enfants ou des illettrés pour qui le mot imprimé est quelque chose d’étrange et de difficile à déchiffrer.

Le mouvement des organes de la parole évoquera des images auditives et visuelles des mots associés à ces images.

La mémoire et l’imagination seront stimulées

et l’esprit effectuera son œuvre d’interprétation, de perception et de vision avec plus d’efficacité.





Quand la maladie ou un mauvais fonctionnement nous a ramenés au niveau de l’enfant en ce qui concerne la lecture,

nous ne devrions pas avoir honte de profiter de cette sagesse instinctive.





Abonnez vous pour être informé(e) dès la parution d’un nouvel article et recevez mon livre bonus “Les 9 étapes essentielles pour bien voir sans lunettes”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :